2 Nov 2011
Marouane HARMACH

Tu veux le voir mon programme électoral ?

Essai de synthèse des programmes électoraux proposés par les partis marocains

PJD – PPS – ADP (G8) – USFP – MP (Haraka cha3bia) – PI (istiqlal)

(Dans l’attente des programmes des autres partis …)

A trois semaines de l’échéance électorale du 25 novembre, les partis politiques qui sont au nombre de 34 partis n’ont pas encore publié leurs programmes électoraux.

Dans ce billet, je tâcherai de suivre la publication des ces programmes et d’en faire une synthèse pour les lecteurs.

Le Parti du Progrès et du socialisme – PPS

PPS logo

Programme électoral.

Nombre de pages : 7

Le slogan : La dignité maintenant.

Synthèse :

Le programme du PPS est composé d’une introduction qui définit la vision globale du parti de la conjoncture au Maroc et de cinq axes (axe = chapitre). Chaque axe est décliné en engagements (Quinze Engagements au total). Et chaque engagement est présenté sous forme de mesures.

Au total le programme du PPS propose cent (100) Mesures qui constituent la stratégie d’actions du parti s’il est élu.

Les axes proposés par le PPS sont :

Croissance, emploi, compétitivité, investissement, financement,

Une croissance équilibrée, réductrice des inégalités spatiales et sociales,

Une politique active d’intégration sociale et de solidarité nationale,

Une gouvernance démocratique et une réorganisation de l’Etat,

Renforcer l’indépendance nationale et rehausser la place du Maroc dans le concert des Nations.

Le programme électoral fait référence au programme économique et social adopté par le 8ème Congrès National (mai 2010).

Mon point de vue :

Globalement, le programme est une liste de bonnes intentions sans aucune analyse statistique ou proposition de mesures concrètes sur la manière d’atteindre les objectifs chiffrés:

      – Le programme énonce l’objectif d’atteindre 250.000 emplois décents, comment ? On ne sait pas !
       – Réduire l’analphabétisme de 50 % sur une législature par la création d’une « armée du savoir » mais on oublie d’indiquer qui composera cette « armée du savoir », comment elle sera financée ? De qui elle est composée ?…
        –  Dans le volet fiscal, il est annoncé la réduction de la TVA et l’imposition de la fortune et la grande agriculture. Cette dernière mesure est déjà inscrite dans la loi de finances (fin de l’exonération en 2013). Donc, rien de nouveau,
       – Il est proposé « d’ Aligner progressivement le salaire minimum agricole (SMAG) sur le SMIG
       – Au niveau de la santé : réduire la contribution des ménages de 50 % à 20 % sans évoquer le droit constitutionnel à la santé !
       –  Education : Instaurer l’obligation de la scolarité des 3-15 an,
       – Porter la part du budget général affecté à la culture à 2%
       – Habitat : porter la production annuelle d’habitat social à 150.000 logement / an. Comment ? on sait pas !
       – Instaurer un revenu minimum d’insertion (de dignité) de 1000 DH/mois en moyenne. Financé par quoi ?

En résumé : 

Le programme électoral du PPS est peu imaginatif et non accompagné de l’existant, des objectifs détaillés à atteindre et surtout des moyens d’opérationnaliser et de financer les rares objectifs chiffrés annoncés.

Le Parti de la Justice et d et du Développement – PJD

PJD logo

 Programme électoral (ar).

Nombre de pages : 60

Le slogan : Pour un Maroc nouveau.

Synthèse :

Le programme est composé de quatre parties :

1.      Préambule : une sorte de profession de foi ou sont énoncés les principes fondateurs du programme qui sont au nombre de cinq (5) principes :

a.      Continuer la construction du Maroc et combattre la corruption.

b.      Construction d’une économie forte compétitive, garante de l’équité sociale.

c.      Construction d’une société forte sur la base de la famille et de la jeunesse.

d.      Réhabilitation de l’identité marocaine basée sur les valeurs religieuses de l’Islam.

e.      Défense de la souveraineté nationale et conquête d’un leadership international.

2.      Diagnostic de la situation actuelle :

Le programme du PJD propose un diagnostic chiffré et commenté des indicateurs de développement social, démographique et économique en se basant sur les rapports des institutions nationales et internationales.

Le programme rappelle que le gouvernement a raté l’occasion de faire décoller le Maroc au regard de la conjoncture exceptionnelle des années 2006-2008, et propose comme explication la déficience de la gouvernance qui, d’après le programme PJD, est la cause de la déperdition des ressources et la non atteinte du boom économique et social qui devait accompagner la bonne conjoncture des années en question .

Au regard de ce diagnostic, le programme PJD propose une nouvelle démarche basée sur l’instauration d’une bonne gouvernance et l’implication du citoyen.

3.      Les objectifs à atteindre :

Le PJD propose des objectifs chiffrés à atteindre sur les cinq années de la législature, résumés comme suit :

– Amélioration du revenu par habitant de 40% sur 5 années,

– Maîtrise du déficit à 3%,

– Amélioration du classement du Maroc dans les indices internationaux de développement et du climat des affaires,

– Intégration de la PME/PMI dans les grands chantiers et marchés de l’état à un minimum de 30 % du CA des marchés,

– Réduction de l’IS à 25 %,

– Elévation du seuil d’imposition à 15 % de 2 million à 5 millions,

– Réduction de l’économie informelle par des mesures incitatives,

– Refonte de la fiscalité par la suppression de la TVA sur les produits pharmaceutiques et de première nécessité et 30 % sur les produits de luxe et uniformisation de la TVA sur le reste des produits.

Cette batterie de mesures a pour objectifs ultimes :

Un taux de croissance annuel de 7 %,

Réduction du taux de chômage de 2 points,

Réduction de moitié de la pauvreté

4.      Les programmes sectoriels :

Le programme PJD décline les cinq principes énoncés au début par des mesures, des objectifs sectoriels et des plans d’actions assez détaillée.

Mon point de vue :

En résumé : le programme PJD est ambitieux et détaillé. Reste que quelques mesures ne sont assez précises mais globalement un bon programme d’après moi.

L’alliance pour la démocratie – APD

APD logo

Programme électoral.

Nombre de pages : 49

Le slogan : Maroc; démocratie et dignité.

Synthèse :

Cette alliance, formée la veille des élections, est composéedes partis suivants : RNI, PAM, MP, UC,PGVM, PS, PT et PRV.

Le programme de l’alliance estcomposé de trois (3) parties :

Le contexte : Description de la conjoncture actuelle, liée à la nouvelleconstitution, les défis économiques et politiques et le fait que le Marocdispose d’atouts qu’il faut activer. D’où la « justification » del’alliance des huit partis !

Les fondamentaux du programme : une profession de foi en six points .

a.     L’identité marocaine basée sur l’islam, lesdifférentes civilisations et le choxi démocratique

b.     La sauvegarde des acquis démocratiques

c.     Les valeurs de l’alliance : Démocratie,cohésion, égalité, ouverture, progressisme et équité sociale,

d.     Le choix mederniste et démocratique de lasociété

e.     Ouverture sur le développement
Le programme de l’alliance est composé de trois axes :
  1. Une (1) Vision claire,
  2. Trois (3) défis
  3. Vingt (20) engagements

Vision claire : Un Maroc uni, démocratique,dynamique..

Trois défis :

  1.  La confiance.
  2.  La dignité.
  3. Le développement économique.

Chaque défi est décliné en engagements, une vingtaine au total qui constitue le programme détaillé de l’alliance.

Les engagements (programme détaillé)
  • Quelques engagements vagues sur l’état de droit,les valeurs, etc
  • L’atteinte d’une sorte d’autosuffisance enmatière des produits agricoles. Sans indiquer le comment ?
  • Allocation de 3.5 Milliards MAD au secteur de lajustice
  • Allocation de 30 % du budget à l’enseignement
  • Généralisation de l’enseignement aux 6-11 ans et92 % aux 12-14 ans
  • Au chapitre santé : un médecin / 2000 habitants,un infirmier / mille habitant et un dispensaire / 5000 habitants.
  • Appropriation de la caisse de solidarité sociale
  • Aides directes à un million de familles pauvreset généralisation progressive du système RAMED
  • Réduction de l’IS à 25 % et à 15% pour lesPME/PMI réalisant un CA inférieur à 15%
  • Réalisation de 124 projets avec un coût de 125milliards MAD
  • Création de 200.000 emplois par an etréservation de 15 % des postes dans l’administration aux diplômés chômeurs,
  • Instaurer une sorte de bouclier social de 6% duCA des entreprises,
  • Réservation de 3% des marchés publics auxentreprises personnelles (auto-emplois). Ceci dit, il n’existe aucun statutjuridique aux auto-entrepreneurs à part la personne physique !
  • Taux de croissance de 6% annuel.
Mon point de vue :

le programme de l’alliance est très « social », chiffré et concret. Lehic c’est comment financer les engagements de l’alliance. Le programme n’expliquepas comment atteindre les objectifs et ou trouver les financements !

L’Union Socialiste des Forces Populaires – USFP

USFP logo

programme électoral.

Nombre de pages : 32

Le slogan :  Le Maroc de la citoyenneté

Synthèse :

Le programme de l’USFP est structuré en quatre axes :

Axe 1: Programme pour une société Démocratique : Cet axe présente la vision de l’USFP, et décline son « idéologie » ou plutôt sa vision stratégique des principes autour desquels s’articulera son plan d’action. Ces principes peuvent être résumés somme suit :

    • La mise en application des dispositions de la nouvelle constitution,
    • L’opérationnalisation de la séparation des pouvoirs,
    • la séparation du pouvoir financier (comprendre les lobbies) de la politique,
    • la protection des libertés et des droits de l’homme 

Globalement, des principes d’instauration des règles de bonne gouvernance.

Axe 2 : Construction des bases pour une économie solide : Axe chiffré qui concerne les objectifs économiques et sociaux du parti suivant :

Rappel des réalisations de l’USFP au gouvernement : Passage du revenu par habitant de 14.000 en 1998 à 24.000 en 2010, taux de croissance de 5% en moyenne sur la décennie 2000/2001.

Dans le chapitre « promesses » :

  • Adoption de la planification stratégique de l’économie,
  • 7 % de taux de croissance sur une décennie et doubler le revenu par tête actuel (ou RNB par habitant, ou revenu per capita),
  • Démocratisation et assainissement des politiques publiques,
  • 300.000 créations d’emploi à l’horizon de 2016 !
  • Réforme de la formation professionnelle pour atteindre 1 million de diplômés des filières professionnelles à l’horizon de 2016,
  • Adoption d’un cota de 20% des marchés publics pour les PME,
  • Taxation à 35 % des grandes entreprises des secteurs : Télécommunication, cimentiers et grandes surfaces.
  • Taxation des terrains non bâtis, des habitations inoccupées et augmentation de l’impôt sur les plus values immobilières de 20% à 35 %,
  • Réforme de la patente (la taxe professionnelle en fait qui a changé de nom !) 
Axe 3 : Le Maroc de la parité, de l’égalité et la pleine citoyenneté : Des objectifs vagues et non chiffrés relatifs à l’emploi, la généralisation de l’accès aux services de base : Electricité, eau potable, santé et aménagement rural,…

Axe 4 : Cet axe est réservé au secteur de l’enseignement et de l’emploi. Il est proposé les actions/objectifs suivants :

  • La contractualisation de la gratuité et de la qualité de l’enseignement public,
  • La généralisation et le caractère obligatoire de l’enseignement,
  • La promotion et le développement des établissements de formation,
  • L’encouragement de l’insertion des jeunes diplômés par des mesures incitatives : Prise en charge par l’état de la part patronale des charges sociales pendant les deux premières années d’insertion,
  • La ré-instauration du service civile dans l’Administration Publique et les collectivités locales.

Axe 5 : Réorientation des politiques publiques vers le « social » et la réduction de la précarité :

  • L’aide au logement social et économique,
  • L’instauration des exonérations (encore !!!) en faveur du secteur de l’habitat moyen standing,
  • Des mesures incitative en faveur de la location des logements pour réduire la crise de logement,
  • En matière de santé : Instauration de la planification stratégique et formation de 3300 professionnels de la santé par an…
  • Protection sociale : Faire passer la couverture de l’AMO de 14 % à 25 % de la population,
  • Réforme de la CNSS pour couvrir les professionnels et les petits métiers,
  • Suppression de l’assurance maladie gérée par les compagnies d’assurances en faveur de la CNSS,
  • Mesures fiscales visant « les riches » profitant de la compensation : Taxation des voitures de plus de 300.000 MAD, + 200 DH sur les factures eau/électricité supérieur à 2000 DH de consommation.

Axe 6 : Culture : l’USFP est l’un des rares partis à développer cet aspect. Un ensemble de mesures pour promouvoir la culture et la tolérance dans la société.

Mon point de vue :

Le programme USFP est très social et éminemment de gauche. Des mesures innovantes et recherchées. Un seul bémol : L’USFP aura-il le courage politique et la possibilité de mettre en application certaines mesures difficiles à mettre en oeuvre.

Le Mouvement Populaire – MP

MP logo

Programme électoral.

Nombre de pages : 4 !

Le slogan :  Un engagement : Le Maroc.

Synthèse :

J’ai beaucoup hésité à ajouter le programme électoral du Mouvement Populaire. Jugez par vous même : le MP est officiellement membre de l’APD (alliance des huits partis) qui ont un programme … commun ! malgré cela, le MP publie ce qu’il appelle son programme électoral à lui. Si vous arrivez à comprendre, merci de laisser un commentaire et m’éclairer.

Alors le programme du MP :

Composé d’un préambule qui rappelle l’appartenance du MP à l’alliance des huit partis et qu’il s’inscrit dans ce qu’il appelle « une plate-forme commune » de l’alliance = comprendre le programme commun de l’APD.

En suite, le programme du MP explique ses priorités à lui, à savoir :

  • Langue et Culture amazigh : Avant fin 2013, le MP souhaite mettre en place effective de la langue amazigh,
  • Intégration de l’IRCAM dans une nouvelle structure « Conseil National des Langues et de la Culture » dont la création est envisagée
  • Développement de l’espace rural : avant 2012 « évaluation des politiques de développement rural sectorielles menées jusqu’à maintenant » et mise en oeuvre d’une nouvelle stratégie sectorielle et rurale.
 Mon point de vue :

Le programme MP a essayé à travers ce mini-programme de quatre pages de montrer sa sensibilité Amazigh et rurale afin de plaire à sa « clientèle » habituelle.

En définitif, ce programme MP est un document pauvre, intellectuellement indigent, non chiffré et trop généraliste pour être pris au sérieux. Certains partis feraient mieux de s’auto-dissoudre !

Parti de l’Istiqlal – PI

Istiqlal logo

Programme électoral.

Nombre de pages : X

Le slogan : Le Maroc pour toujours.

Synthèse :

Le programme de l’Istiqlal est assez « littéraire », composé d’une introduction qui définit la foi du parti et rappelle son histoire « glorieuse » depuis l’avant-indépendance à nos jours. En suite, ce document explique le projet sociétal du parti et le lie au manifeste de l’indépendance et aux fondamentaux idéologiques basés sur la religion islamique et la doctrine économique de l’équité (التعادلية ).Les références et principes ayant inspirés le programme de l’Istiqlal :

  1. Les références idéologiques et les constantes du parti,
  2. Le projet sociétal du parti,
  3. L’interaction avec les attentes des citoyens,
  4. Les défis de la prochaine période 2012-2016,
  5. Le diagnostic stratégique réalisé par le parti,
  6. La mise en application des dispositions de la nouvelle constitution.

Les objectifs chiffrés du programme à l’horizon 2016 :

  • Taux de croissance de 5%,
  • Inflation de 2 %,
  • Réduction de la pauvreté à – 6%,
  • Réduction des inégalités sociales de 25 % (c’est quoi ? Comment ? on ne sait pas !) ,
  • Réduction du chômage à 8 %,
  • Réduction de l’analphabétisme à 20 %,

L’Istiqlal propose des axes qui vont structurer son programme gouvernemental :

  1. Développement d’une Charte de la majorité au gouvernement, transparentes pour assurer la mise en œuvre des engagements contenus dans le programme électoral,
  2.  L’activation du rôle constitutionnel du premier ministre et des institutions constitutionnelles
  3.  Une gestion efficace des services aux citoyens
  4. Régionalisation avancée au service du développement durable à travers :

• Le renforcement de l’identité nationale.

• la pleine citoyenneté, sans discrimination.

• Le développement de la classe moyenne.

Pour chaque axe, le parti de l’Istiqlal s’engage sur des objectifs qualitatifs et quantitatifs, notamment :

  • La mise en oeuvre de l’Administration publique « sans papier » à travers la mise en oeuvre de la dématérialisation des procédures et le lancement de projets technologiques,
  • La promotion de la langue arabe et des valeurs islamiques,
  • La mise en oeuvre de l’école non conventionnelle pour les illettrés de – de 14 ans,
  • la création d’un SAMU efficace et opérationnel dans tout le Royaume,
  • La généralisation du RAMED et du CNSS-AMO,
  • L’atteinte de l’objectif de 80 % de scolarisation en 2016 au 40 % actuellement,
  • La création de 850 milles poste sur 5 ans,
  • Le volet fiscal : 10 % au lieu de 15 % de l’impôt sur l’IS sur les PME réalisant – de 3 millions MAD,
  • La création du statut d’ « auto-entrepreneur »,
  • La promotion du « temps partiel » comme mode de travail dans certains secteurs,
Mon point de vue :

Le programme de l’Istiqlal a su profiter de l’expérience de ses ministres dans le gouvernement et a proposé un programme dans la continuité de l’action gouvernementale sauf que ce programme n’explique pas comment il va financer ses promesses. Autre remarque : Ce programme pêche par son manque d’imagination et d’innovation.

(Dans l’attente des programmes des autres partis …)

Articles similaires:

19 Commentaires

  • Mais rien que pour le point d :
    -d. Réhabilitation de l’identité marocaine basée sur les valeurs religieuses de l’Islam

    on peut dire que ça va nous ramener à l'âge de pierre.

  • Merci Marouane

  • Merci Merouane pour ce travail de synthèse! Very helpful!
    Peux tu nous dire comment le programme du PJD sera financé?
    Du coté des ressources, je ne vois pas grand chose…

    Laila

  • merci à vous !
    @leila le programme PJD ne détaille pas les sources de financement

  • Ok. Mais du coup, je ne comprend pas pourquoi tu estimes qu'il s'agit d'un "bon programme" alors qu'il a les mêmes lacunes que les deux autres: il "n’explique pas comment atteindre les objectifs et ou trouver les financements"?

    Laila

  • Anonyme a dit…

    Mais rien que pour le point d :
    -d. Réhabilitation de l’identité marocaine basée sur les valeurs religieuses de l’Islam

    on peut dire que ça va nous ramener à l'âge de pierre.
    3 novembre 2011 03:20
    ca n'as aucune relation, pourquoi dire que ca va nous ramener a l'age de pierre, notre religion est adaptable a n'importe quel siècle, il est autorisé de changer le recette pour suivre le courant, mais bien sur les principes fondamentaux sont stable et ne change jamais!
    je trouve que je programme du PJD est relativement bien, mais on demande tjrs mieux!
    Anass BENAMER

  • Si je devais trier ces programmes je dirai plutôt que le meilleurs entre eux c'est celui du PJD puis viens en second place (mais très proche de la 1ere) celui du l'APD et finalement à la 10éme place celui du PPS.

    Y.R

  • merci Merouane pour ta synthèse

    Le Programme PJD touche à des mesures palpables et a été préparé par une élite du parti

    Contrairement au programme du PJD, celui de l'APD a été malheureusement acheté clé en main. Il a été commandité à un cabinet dont je ne citerai pas le nom. cette fameuse alliance n'a même pas la compétence de préparer un programme. comment voulez vous qu'elle puisse gouverner les marocains demain ?

    quant au programme PPS, il est très théorique. NO COMMENT !

    enfin bon, j'espère que les marocains auront suffisamment de bon sens pour voter le parti méritant

  • Je vois bien que le notre n'est pas reçu sous les bons astres. Pourtant, il a été publié par moi et ARChami il y a 4 jours 🙂

  • @mounir je ne l'ai pas vu, j'ai demandé auprès du compte officiel de l'USFP sur twitter @usfp2011 qui m'a filé le résumé sans me signaler l'existence de la version intégrale. je vais lire le programme et revoir éventuellement mon appréciation :).

  • Le programme du Parti Pirate 🙂
    http://partipirate.ma/notre-programme/

  • ayant lu ce le programme PJD, APD;
    il me semble que celui de PJD est riche et cohérent en informations,utilisant comme mentionné des chiffes, des statistiques… il donne aussi et surtout l'impression que c'est un programme cohérent, global et pensé pendant pas mal de temps..ce n'est pas qq qui a été monté on the fly !

  • CF: Programme PJD
    – Maitrise du déficit à 3% càd 3% du PIB??? ou que le déficit ne dépassera pas +3% par rapport au déficit actuel en absolu?

  • Très intéressant et comme d'habitude, le PJD est le seul à bosser un peu, les autres walou que du réchauffé.

  • Etude des programme se fait par des cabinets spécialiste de renommé international et par un groupe de personne et non par un seul homme qui possède une etiquitte politique

  • Merci marouane pr cette synthése
    effecctivement l programme pjd parait l plus concret.
    Pour listiqlal, si je voteré ca seré unikment si javé ghallab ou douiri ds ma circonscription

  • Relis tes cours d’histoire, l’age de pierre c t bien avant l’Islam, et notre civilisation a atteint son apotéose avec l’avénement de l’Islam

  • […] un billet précédent « Tu veux le voir mon programme électoral ? », nous avons essayé de synthétiser les programmes électoraux publiés par les partis politiques […]

  • […] Rappel des points saillants du programme PJD : voir mon Billet à ce sujet […]

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Suivez moi sur:

Vidéo

Sur Twitter

Error: Twitter did not respond. Please wait a few minutes and refresh this page.