Browsing articles in "Non classé"
6 Avr 2011
Marouane HARMACH

Débat sur la constitution – IRL « Inzale » !

billet original publié sur la Page FB Officielle : http://www.facebook.com/notes/inzale/inzale-mode-demploi/121503337927575

auteur #inzale !

Depuis quelques jours, des twitters flanqués du hashtag #INZALE circulent … ils appellent à un IRL – traduire : in real life- autour du débat sur les reformes constitutionnelles.

Il s’agit au fait d’une idée portée par quelques bloggeurs/tweeps qui veulent créer un nouvel espace de débat, en dehors des circuits dits « classiques ». Leur objectif est d’investir, des cafés, des pubs, des restos, sans y être forcement invites, pour y prendre leur « Pot constitutionnel » en espérant s’y retrouver avec beaucoup de personnes d’horizons très différents, mais tous animés par la même passion du débat.

Le premier #INZALE aura lieu lundi 11 avril à 20h. L’endroit du #INZALE sera communiqué quelques heures avant 20h et largement diffusée.

Loin de vouloir se prendre au sérieux, #INZALE a néanmoins quelques règles :

1. L’anonymat est accepté et surtout respectée … donc amis bloggeur et twitteurs anonymes merhba

2. La ponctualité est appréciée : Le #INZALE dure officiellement une heure

3. On ne Livetweet pas de #INZALE (pourquoi pas)

Petite définition du mot Inzale : Au sens utilisé par les politiciens : faire débarquer un grand nombre de personnes préalablement acquises à une certaine cause, dans un parti politique – dans des élections aussi-, pour changer la donne et influencer la décision finale.

1 Mar 2011
Marouane HARMACH

L’effet médias sociaux au maroc

On a rarement constaté un effet immédiat d’une technologie sur la vie des peuples comme il a nous avons pu le constater avec les médias sociaux (dont principalement facebook, youtube et dans une moindre mesure twitter) sur l’évolution du monde arabe dont le Maroc.


J’ai suivi les évènements du 20 février 2011 au Maroc en tant que professionnel des médias sociaux en essayant de comprendre l’usage ou plutôt l’évolution de l’usage des médias sociaux dans cet évènement.

Les principaux constats que je souhaiterais partager avec vous sont :

1- les médias sociaux ont été utilisés à la fois par les cyberactivistes que par le pouvoir public voir à ce propos la page des pro 20 février mamfakinch et les différentes pages des anti 20 février
2- Cet usage des médias a été mené des fois avec des pratiques de piratage et de contre information des deux parties : certains cyberactivistes ont prétendu avoir fait l’objet de piratage de leurs compte facebook,

3- les pouvoirs publics ont répondu au début favorablement à l’appel de manifester le 20 février : le Ministre de la communication Khalid NACIRI a déclaré que je cite « 

Les manifestations organisées au Maroc entrent dans le cadre de la pratique démocratique »


4- un autre son de cloche a été entendu quand Moncef BELKHAYAT le ministre des sports et de la jeunesse qui, lui, a considéré sur sa page facebook que cette manifestation pouvait être utilisé par les ennemis de l’intégrité territoriale (comprendre le Polisario) avant de se rétracter dans un communiqué toujours sur sa page facebook

5- la MAP a annoncé la veille de la manifestation que cette dernière a été annulée avant q’une polémique ne soit déclenchée accusant la MAP de manipulation voir ici

6- Cet évènement a poussé des milliers de marocains à s’inscrire dans les médias sociaux (facebook principalement), qui sont passés de 2,7 millions en début d’année à plus de 3 millions fin févier soit la plus grande évolution en valeur absolue au monde !!

Et après, …

je pense que les médias sociaux sont entrés inexorablement dans les moeurs des marocains, initialement pour le fun puis dans le cadre de la mobilisation citoyenne. l’avenir sera peut-être un usage plus banalisée comme outil de divertissement, d’achat et de recherche de l’information.
15 Juin 2009
Marouane HARMACH

Les résultats des élections communales

Suite à la publication des résultats des élections communales, les commentaires officiels ont présentés avec triomphalisme des chiffres relatifs à la participation et à la nouvelle carte politique.

ce que je retiens de ce scrutin :
1- les marocains en âge de voter : 20 millions,
2- les inscrits (malgré eux pour la quasi-totalité) sur les listes électorales : 13 millions,
3- ceux qui ont voté d’après les chiffres officiels : 7 millions,
4- les bulletins nuls : 20 % soit 1,4 millions,
5- ceux qui se sont réellement exprimés : 5,6 millions soit 25 % seulement de la population en âge d’élire.

Pages :«1234

Suivez moi sur:

Vidéo

Sur Twitter

Error: Twitter did not respond. Please wait a few minutes and refresh this page.