27 Nov 2011
Marouane HARMACH

Ce que j’attends du nouveau gouvernement présidé par le PJD

Les législatives du 25/11/2011 ont eu leur lot de vraie-fausse surprise. D’après les résultats provisoires non officiels connus à ce jour, le PJD (Parti de la Justice et du développement) – Islamiste est accrédité de  30 % des sièges du parlement est parti pour présider le futur gouvernement pour une législature de 5 ans.

Les marocains, qui ont voté pour ce parti, voient en lui une alternative aux pratiques politiciennes et parfois immorales des autres compositions partisanes qui ont fini par dégoûter les marocains de la chose publique et de la politique.

Le PJD a réussi une campagne électorale sans faille et un message clair aux électeurs : VOTEZ POUR NOUS, NOUS SOMMES CLEAN ET ENSEMBLE ON CHANGERA LE MAROC ET ON INSTALLERA LA BONNE GOUVERNANCE.

Le PJD a réalisé aussi l’un des plus (sinon le plus) élaboré des programmes politiques électoraux. 

Voir programme électoral du PJD.

Rappel des points saillants du programme PJD : voir mon Billet à ce sujet

les axes stratégique de l’action du PJD :

a.      Continuer la construction du Maroc et combattre la corruption.

b.      Construction d’une économie forte compétitive, garante de l’équité sociale.

c.      Construction d’une société forte sur la base de la famille et de la jeunesse.

d.      Réhabilitation de l’identité marocaine basée sur les valeurs religieuses de l’Islam.

e.      Défense de la souveraineté nationale et conquête d’un leadership international.

 

Au chapitre des objectifs à atteindre :

 Le PJD propose des objectifs chiffrés à atteindre sur les cinq années de la législature, résumés comme suit :

– Amélioration du revenu par habitant de 40% sur 5 années,

– Maîtrise du déficit à 3%,

– Amélioration du classement du Maroc dans les indices internationaux de développement et du climat des affaires,

– Intégration de la PME/PMI dans les grands chantiers et marchés de l’état à un minimum de 30 % du CA des marchés,

– Réduction de l’IS à 25 %,

– Elévation du seuil d’imposition à 15 % de 2 million à 5 millions,

– Réduction de l’économie informelle par des mesures incitatives,

– Refonte de la fiscalité par la suppression de la TVA sur les produits pharmaceutiques et de première nécessité et 30 % sur les produits de luxe et uniformisation de la TVA sur le reste des produits.

Cette batterie de mesures a pour objectifs ultimes :

Un taux de croissance annuel de 7 %,

Réduction du taux de chômage de 2 points,

Réduction de moitié de la pauvreté

Mes attentes du gouvernement PJD : Je souhaite que ce gouvernement prenne des décisions rapides dans les 100 premiers jours de sa législature :

  1. Libération de l’ensemble des détenus d’opinion y compris ceux jugés à la suite de procès sommaires lors des évènements du 16 mai 2003 ainsi que le journaliste Rachid NINI pour ne citer que ceux-là,
  2.  Annulation pure et simple de l’ensemble des mesures actuelles de l’économie de rente : Agrément de transport, exploitation des carrières,… et lancer des appels d’offres pour leur attribution,
  3. Ouverture de négociations avec le mouvement 20 février pour discuter avec elle leurs revendications et éventuellement mettre en oeuvre celles qui sont légitimes,
  4. Lancement immédiat du chantier de réforme de la justice, chantier bloqué depuis des années,
  5. Ne pas céder sur les « Ministères de souveraineté »,
  6. Revue de la loi de finances 2012 pour l’adapter aux promesses électorales,
  7. Révoquer les hauts commis de l’Etat ayant été impliqués des dossiers de corruption / dilapidation des deniers publics,
  8. Revue/évaluation du plan d’urgence du secteur de l’enseignement.

Ces actions sont à même de réconcilier les marocains avec la politique et redonner confiance sur la suite des chantiers de réforme….

 

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Suivez moi sur:

Vidéo

Sur Twitter

Error: Twitter did not respond. Please wait a few minutes and refresh this page.